Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

                                        Retour d’un voyage au sommet de l’Etna

 

Parti de St Nazaire le 30 Août et revenu le 15 septembre nous avons  parcouru 5700 km en 63 heures de vol sur une période de 15 jours.

Le départ de ce rallye était donné en Italie, nous nous sommes donc rendu la bas à quatre pendulaires bretons le reste des participants (3 autogires et une dizaine de 3 axes) venant de toute la France.

Les moments les plus intenses ont été d’abord le départ de l’aventure avec beaucoup d’heure de préparation et un peu de stress qui se dissipe vite après la première centaine de kilomètre.

Le passage des Alpes que j’avais déjà eu l’occasion de traversé mais qui reste toujours un moment d’émerveillement.

La traversée de certaine zone militaire sous contrôle.

La descente de l’adriatique à 20 ft d’altitude sur le bord des plages.

Le survol maritime pour traverser le détroit de Messine et contourner la CTR

Et puis la cerise sur le gâteau, le survol de l’Etna au petit matin, un moment magique que peu de personnes ont pu observer de près à bord d’un pendulaire.

Le seul moment désagréable aura été le mauvais temps rencontré en Auvergne sur le chemin du retour et le vent fort le lendemain à l’arrivé à St Nazaire vitesse sol 50km/h.

 

 

 

Le bonheur de voler n’est pas lié au type de machine que l’on utilise.

Le bonheur de voler est d’abord d’être en altitude, de ressentir les éléments qui nous entoure.

Le bonheur de voler c’est d’être en gravitation au dessus d’un paysage en oubliant  la machine.

Certain pilote avion disent que,nous ulmiste nous volons et que eux ils pilotent : ils ont surement raison.

 

 

Serge.

Le reste des photos avec le lien ci-dessous

https://plus.google.com/u/0/photos/114971131042627097182/albums/5925044252743524225